Actualités

Task Force Biologie Médicale Numérique Ségur du Numérique en Santé

Les accords du Ségur de la santé, signés le 13 juillet 2020, ont pour ambition de de poursuivre la modernisation du système santé en France.

Parmi les quatre piliers des accords, le pilier 2 se fixe pour finalité de “définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service de la qualité des soins”. Parmi les mesures fixées,   celle du “rattrapage du retard dans le numérique en santé”; pour celui-ci, il est prévu de consacrer : 1,4 milliard d’euros de € sur 3 ans, appelé le Ségur du numérique en santé, accélérateur du déploiement numérique.

Notamment, l’objectif est de mettre en œuvre “des modalités d’incitation forte à l’usage”. Le pilotage de la thématique du numérique a été confié par le Ministère de la Santé à la Délégation ministérielle au numérique en santé (DNS) sur six secteurs: l’hôpital public, l’hôpital privé, la biologie médicale, la radiologie, la médecine de ville et le médico-social. Ainsi l’une des priorités est par exemple d'”intégrer les résultats de biologie dans un parcours numérique du patient, afin de s’assurer de l’accès effectif du citoyen à ses données de santé et à leur partage entre professionnels”.

Pour chaque secteur, syndicats et acteurs concernés sont regroupés au sein d’un comité de pilotage.  En biologie médicale le comité de pilotage est le GIPS-BION (Groupe intersyndical de pilotage « Ségur » sur une biologie médicale numérique).  En appui une force d’intervention (“task force”) est chargée de l’avancement des volets du projet.

Vous trouverez ici la présentation de synthèse de la séance d’échange du 30 mars 2021 de la force d’intervention ” Task Force Biologie Médicale”

Menu